Skip to main content

Est-ce un feu sauvage?

Vous vous regardez dans le miroir et voyez quelque chose d’inhabituel sur votre lèvre. Ou peut-être que vous ressentez de la douleur sur votre lèvre, même s’il n’y a rien à cet endroit. Vous vous demandez : « Est-ce un feu sauvage? » Peut-être. Voyons les possibilités.  

Les feux sauvages sont causés par le virus Herpes simplex de type 1, à ne pas confondre avec le virus Herpes simplex de type 2, qui est la cause la plus fréquente d’herpès génital, une infection transmise sexuellement. Si vous avez déjà eu des feux sauvages, le virus est déjà présent dans votre organisme.

Une fois que vous l’avez contracté, le virus ne disparaît pas – il demeure plutôt à l’état « dormant » dans votre organisme jusqu’à ce que le stress ou un autre déclencheur le « réveille », donnant lieu à un nouveau feu sauvage.

Si vous avez déjà eu un feu sauvage et avez récemment été exposé à l’un ou l’autre de ces déclencheurs (maladie, stress, soleil/rayons UV, températures très froides), la tache que vous voyez pourrait être un feu sauvage.

Si vous n’avez jamais eu de feu sauvage, mais avez récemment été en contact avec une personne qui en a un, ou avez partagé avec quelqu’un un verre, une tasse, des ustensiles, un rasoir, une brosse à dents, un baume pour les lèvres ou un rouge à lèvres, il est alors possible que vous ayez contracté le virus et qu’il s’agisse de sa première éclosion.

S’il s’agit bien d’un feu sauvage, il commence souvent par un picotement sur la lèvre pouvant se transformer en bosse rouge, laquelle se transforme en vésicule ou groupe de vésicules. Normalement, la vésicule éclate et le feu sauvage forme une croûte pendant quelques jours. En moyenne, un feu sauvage persiste pendant 7 à 12 jours.

Et si ce n’est pas un feu sauvage? Il existe d’autres possibilités.

Cela pourrait être un simple bouton. Si vous avez habituellement des boutons qui causent de la douleur avant d’apparaître, ce pourrait être une explication possible. 

Cela pourrait aussi être une infection cutanée bactérienne appelée impétigo. Toutefois, cette infection est plus fréquente chez les enfants que chez les adultes. S’il s’agit d’impétigo, celui-ci aurait débuté à partir d’une blessure ouverte ou même d’une égratignure mineure qui s’est infectée et transformée en grosse vésicule suintante. Habituellement, on traite l’impétigo à l’aide d’antibiotiques sur ordonnance. Si vous pensez que vous ou votre enfant pourriez être atteint d’impétigo, consultez votre médecin.

La dernière possibilité est la vésicule d’herpès génital. Il est possible que vous ayez récemment eu des relations sexuelles orales avec un partenaire atteint d’herpès génital. Si vous pensez avoir une vésicule d’herpès génital, consultez votre médecin.